AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (DC) let your hair down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
BONNE ENTENTE | je suis mutant et je n'ai aucun souci avec les autres mutants

inscrit(e) le :
13/06/2016
message(s) posté(s) :
93


MessageSujet: (DC) let your hair down Jeu 14 Juil - 18:58



Damian Chevalier
richard madden | mutant de l'académie |  inventé


nom(s) et prénom(s) chevalier , ouais je peux pas passer à côté, il me colle à la peau ce nom de famille, j'ai pas le choix ... damian est un prénom que j'aime bien, au moins comme quoi mon cher père a parfois de bonnes idées. surnom(s) en général on m'appelle dam ou dams' mais moi je préfère spark rapport à mon pouvoir de maitriser l'électricité. date et lieu de naissance a minuit une un cinq mai mille neuf cent quatre vingt six dans la jolie ville de versailles âge si vous savez pas compter je vous aide, ça fait trente ans mais dites pas à mon père que vous savez pas compter alors origine(s) ma famille et moi on est tout ce qu'il y a de plus français, et on en est fiers, ... je crois ... moi j'aurais bien aimé être anglais, ou bien islandais comme Eva-Lind race réponse ici métier/études je suis un mutant, et ça j'en suis vraiment fier! orientation sexuelle aux dernières nouvelles il n'y a que les filles qui m'intéressent, mais j'ai jamais été fermé aux hommes pour autant statut je suis veuf depuis deux ans seulement et j'arrive seulement à me sortir de ce deuil douloureux ...  pouvoir(s) je maitrise l'électricité, donc je suis électrokinésiste. je peux donc allumer ou éteindre les lumières, gérer les batteries ou autres enfin un peu tout ça ...  les mutants et moi j'ai toujours vécu entouré de mutants alors que vous voulez que j'en pense : le plus grand bien. et puis moi aussi je suis mutant ...

Il s'est fait tatouer le prénom de sa défunte femme sur la nuque Eva-Lind - Il a toujours un livre sur lui - devrait porter des lunettes mais oublie toujours de les mettre - n'est pas du genre à juger les gens - peut se montrer impoli sans faire exprès - ne sait pas toujours être subtil - quand il n'aime il ne compte pas - adore parler de littérature, il est d'ailleurs conseillé de ne pas le lancer là dessus - génie, il a le cerveau qui tourne à cent à l'heure - il adore la musique et n'a pas de genre préféré - il est ambidextre - il adore apprendre de nouvelles langues - il sait dire "bonjour" dans 14 langues différentes - il déteste la couleur orange - il est allergique aux bananes - au décès de sa femme il a eu une période de flottement ou il est devenu drogué, il a réussi à s'en sortir mais maintenant parfois il a peur de voir trop de monde et de replonger dans ses anciens démons : la drogue et l'alcool - il parle souvent avec les mains.




lorelei sebasto cha

BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA

_________________
I can't get you off of my mind
When I see you dance with another when you put your hands on another I can't bring myself not to bother When I see you dance with another, come on! When I see you walk with another When I see you talk to another I got no choice but to go undercover When I see you dance with another
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
BONNE ENTENTE | je suis mutant et je n'ai aucun souci avec les autres mutants

inscrit(e) le :
13/06/2016
message(s) posté(s) :
93


MessageSujet: Re: (DC) let your hair down Jeu 14 Juil - 18:59



The story of my life
any given sunday

« Tu sera la gloire de la famille Chevalier, Damian! » disait Cal Chevalier, mon père. Il ne pouvait pas autant avoir raison et se tromper à la fois. « Tu accomplira de grandes choses. » et là aussi il avait totalement faux. Du moins c'est ce que je me suis dit.  « Tu sera la gloire de la famille Chevalier, Damian! » disait il donc ... la gloire des Chevalier hein ... Et pourtant alors que je n'étais pas encore né il parlait au ventre rebondi de ma mère. Comme un imbécile, la main posé dessus, l'oreille collée au nombril, il pensait que me réciter des théorèmes me rendrait plus intelligent ... et en fait ... Oui j'ai été un enfant prodige. Bon sang que c'était désagréable. « Mais enfin voyons, il a un potentiel, il faut bien l'utiliser » « Mais enfin laisse donc ce pauvre enfant tranquille! » « Allez Adélaïde ne parle pas de ce que tu ne connais pas » mon cerveau tourne en effet à cent à l'heure. Et il est tout le temps en marche. Oui, mais est ce une raison pour me montrer à toute la famille. « Regardez le, regardez Damian! » me pointer du doigt comme une bête de foire. Chose plutôt ironique quand on sait qu'on est presque tous mutants dans la famille, mais justement mon père, ce professeur de mathématiques acharné, a décidé que justement mon génie, n'avait rien à voir avec la mutation, ou alors que c'était mon pouvoir qui s'était déclaré plus tôt! « Vas-y Damian! » et je devais faire le génie. Compter, multiplier, réciter des poèmes, des tirades, des numéros, des ... plein de choses j'étais leur petit monstre de frankenstein ... « Arrête Cal, tu vois bien que ça le gêne » « Et puis quoi encore moi si j'avais un cerveau comme le sien je le montrerais partout » « Mais tu n'est pas lui, et il n'est pas toi ...  » ma mère tentait toujours en vain de freiner les ardeurs de mon père. Et elle m'a offert mon premier livre. « Tiens Damian, lis le, apprends le, mémorise le, comme ça quand il t'exhibera tu n'auras qu'à y repenser » et encore aujourd'hui je peux vous décrire Notre-Dame de Paris précisément.

« Dagon!  » on était gamins, la preuve Etienne pouvait même pas dire le mot "dragon"correctement, mais c'est tout de suite passé entre nous. Il a été mon premier ami, mon meilleur ami. 'Tienne Carpentier. La famille Carpentier est une famille de mutant que nous autres, Chevalier, connaissons depuis longtemps, donc j'ai forcément été comme cul et chemise avec 'Tienne depuis un bail. On a fait toutes les conneries ensemble, c'était normal. C'était lui et moi et moi et lui à la vie à la mort. « Naaan, elle est trop jeune Louise, elle peut pas venir jouer avec nous!  » « Pourquoi donc!  » elle était jolie Louise ... moi j'trouvais!

« Littérature! Tu te moques de moi Damian! » « Bien sûr que non papa! » « Si je crois que tu te moques de moi, c'est encore une idée de ta mère ça! » « Elle n'a rien à voir avec ça. Je peux penser par moi même! » « Bien dans ce cas mon gars pense par toi même et orientes toi vers la science, les mathématiques mon fils! » « Non là il penserait pour toi, Cal. » « Laisse tomber maman! » ma mère me défendait toujours. Simon quand à lui, mon cadet de de trois ans tiait la tronche parce qu'une fois de plus c'était de moi dont on parlait et pas de lui. Ce que je pouvais le comprendre en fin de compte. Tout tournait autour de mon génie, et ça me fatiguait. Il n'a rien dit et s'est rangé du côté de papa. Ils sont allés tous les deux dans son bureau et n'en sont pas sorti de la journée. Je me suis senti très longtemps coupable d'être parti en fac de littérature et de prendre mon indépendance.  J'aurai pu rester à la maison avec eux, mais j'avais besoin de mon calme, entre Simon qui passait son temps à se muscler tout sauf le cerveau, papa qui s'entêtait à ne plus me parler, et maman qui était désespérée, j'avais vraiment besoin d'un endroit rien qu'à moi. « Non, non je n'irai pas » mon père refusait catégoriquement de venir à ma remise de diplôme. « Voyons Cal, tu sais très bien que tu vas le regretter! Même Simon vient! » « Je m'en fiche, je n'irai pas. Je refuse de voir de telles compétences gâchés. » il m'a beaucoup peiné ce jour là, j'étais vraiment triste, je m'attendais à ce qu'il soit plus compréhensif en voyant que j'avais réussi. « Allez viens Damian, Viens Simon » et même mon frère le bodybuilder était venu! « Papa s'il te plait » entre Simon et moi c'était pas toujours la meilleure des ententes, mais sur ce coup là il nous avait suivis maman et moi.  « Oui allons y » la cérémonie était belle, et c'est des années après que j'ai appris qu'en fait il était là, dans l'ombre un petit peu plus loin.

« Damian! Rallume la lumière c'est pas drôle » oui j'ai découvert mon pouvoir comme ça. Simon était encore en train d'essayer de lécher les bottes de papa en parlant de maths. Moi j'étais énervé parce que papa ne m'avait pas adressé la parole de la soirée. J'étais allé dans ma chambre en claquant la porte et ... Simon dans les toilettes à côté s'est retrouvé dans le noir. « C'est pas drôle Damian !  » répétait il alors que je regardais mes mains bizarrement. Ca y est mon pouvoir venait de se révélais. Je claquais des doigts pour voir, mais là ... tout le quartier éteint ... oups ... dès que le courant est revenu je peux vous dire que j'ai tout de suite couru chez 'Tienne pour lui raconter tout. Et espérer tomber sur Louise aussi ...

Après le diplôme, je me spécialise en littérature nordique. Louise toujours dans un coin de la tête, je suis les cours doucement et j'adore la nouveauté qu la littérature du nord procure.« Heu ... tu as encore besoin de l'Edda. » m'a t'elle dit en désignant l'Edda de Snorri sur lequel je reposais mon coude. Je crois que j'ai été tellement surpris que j'aurai pu tomber de ma chaise. « Heu non non, allez y » elle avait un de ces accents que je n'avais jamais entendu dans mon versaille natal. Mais ... dès que je l'ai vue j'ai su. « Je suis Eva-Lind et toi ? » je crois bien que pendant un bon moment je suis resté sans ne rien dire. « Hello!? » « Heuuu, moi c'est Damian! » Et voilà comment de fil en aiguille j'suis tombé amoureux d'elle. « T'es bizarre Damian tu sais » je crois que c'est la phrase qu'elle a dit le plus souvent. Et puis je lui ai montré mon pouvoir, et elle a compris. Et m'a accepté en temps que tel, un mutant. Mais après tant d'heures passées avec elle, à parler de l'islande, de mythologie, de littérature ... « Damian? ... tu veux m'épouser? » oui oui c'est elle qui m'a demandé en mariage. C'est pas vraiment étonnant quand on me connait hein!? « Oui, bien sûr que oui Eva'! » et on s'est mariés. Bien sûr papa n'a pas été content. Et Simon ... Simon avait été froid. Présent, mais froid.

« Mec faut qu'on s'voit ce soir! J'dépose Maman chez Louise et j'passe chez toi. Préviens Eva!  » ce fut les derniers mots que j'entendis de lui. Trop occupé a préparer un cours avec Eva, j'avais laissé Etienne tomber sur la messagerie. Deux heures plus tard mon père m'appellait pour me dire qu'Etienne et sa mère étaient morts. J'étais choqué. J'accusais le coup. « C'est de ma faute Eva ...  » « Mais non, tu ne pouvais pas deviner! Et puis tu sais très bien qu'Etienne avait du mal à maitriser son pouvoir!  » elle me regardait avec ses grands yeux plein de tristesse. Ce n'était pas la première fan d'Etienne, mais elle savait ce que la mort de mon ami voulait dire pour moi. « Damian ... Simon ... » murmura Louise en me prenant tout d'abord dans les bras, puis mon frère. Nos visages étaient fermés, ça avait été un très beau service. Plein de monde était venu, Etienne était apprécié et Louise le savait. « Merci d'être venus » « Rien de plus normal Louise ...  » ma voix s'étranglait « Il me manque tellement » et je sentis la main d'Eva serrer la mienne pour me rappeler à la réalité. « Oh ... Louise, je te présente Eva. ma ... femme ...  »« Enchanté Louise » « Eva je te présente Louise, ma ... une amie d'enfance ... la soeur d'Etienne » dis-je en me mordant la lèvre. Comment dire à ma femme que Louise avait été un de mes fantasmes depuis l'enfance.

Mais voila ... un malheur n'arrive pas seul hein ...un an plus tard « Damian ... Dam' tu peux venir ?  » moi qui pensais qu'elle avait fait le petit déjeuner ... si je m'attendais à ce que j'allais avoir à digérer ce jour là ...  j'avais su je ne serai pas sorti de mon lit. « Damian assieds toi [...] je suis malade ... voilà ... je ...  » ses larmes m'ont déchiré le coeur tout comme ses propos après. Malade ... Eva-Lind ... A croire que j'étais maudit. « Personne ne doit savoir » « Mais Eva' j- » « Non Damian, personne ne doit savoir, je veux pas ... je refuse que l'on me prenne en pitié ...  » les jours se sont enchainés et tout comme les voyages à l'hôpital. Puis les semaines et les mois et ... « Je t'aime Da- » elle n'a même pas pu prononcer mon prénom jusqu'au bout. C'est à son dernier souffle que j'ai changé.

J'ai trouvé l'aiguille que trop facilement. Il a suffi d'un tatouage. "Eva-Lind" en gros sur mon torse pour ne pas l'oublier. Et j'ai trainé, je ne répondais plus à personne. Simon devait jubiler. Papa ... j'imaginais même pas. La douleur du tatouage reflétait la douleur du deuil que je traversais. De fil en aiguille ... « Sick Boy! eeey! Sick boy » ce bon Swanney me cherchait alors que j'étais juste à l'étage. Mais l'H qu'il m'avait passé la veille se dissipait seulement, il faut dire que j'étais vraiment mal en point. « Alleeeez répond moi meeeec! T'en a de la bonne!? » je n'étais plus du tout le même. Mon cerveau ne tournait plus à cent à l'heure tu sais. Pour le coup il ne tournait absolument plus du tout. Sa mort m'a précipité dans le gouffre. Dans la drogue et dans la dépression. « Chui lààààà » « Putain Dam' tu verrais ta tronche t'as la gueule à l'envers! »

C'est elle qui m'a aidée ... maman. On a tous besoin d'une mère. D'une ancre, moi j'dérivais sur des flots et elle m'a rattrapé. « Spark, ça peut pas durer comme ça. Tu sais ...   » je tremblais j'étais gelé. Je ne réalisais même pas qu'elle m'avait appellé Spark alors qu'elle ne le faisait jamais. Alors comme un bébé, comme son bébé elle m'a déshabillé et mis dans la baignoire et a fait couler de l'eau chaude. « Je m'inquiète pour toi tu sais, en deux mois ...   » Allongé dans le bain je repensais à tout ça. En deux mois j'étais passé du professeur respecté au junkie sans foi ni loi. « Ça fait mal maman ...   » « Je sais, mais tu crois qu'elle aurait voulu ça. Qu'Etienne aurait voulu ça ...   » je la regardais et j'étais comme un petit garçon honteux d'avoir fait une bêtise. « Il faut te réveiller. Le monde t'attend. Je t'attend!  » les lames se sont mises à rouler sur mes joues et des petits éclairs se sont formés sur leur passage. Ça a pété en deux secondes. L'eau du bain a frémi et mon corps s'est fait électrifier. La seule chose à laquelle je pensais pourtant c'était ma mère allongée sur le sol. Je sortis immédiatement de la baignoire et me penchais sur elle « Maman ! Maman !  » elle s'est réveillée et s'est approché pour me prendre dans ses bras « NON, je ne veux pas te faire du mal  » « C'est à toi que tu fais du mal là Damian ...   » sa voix était douce, elle ne m'en voulait pas. Mes mains crépitaient encore mais je me concentrais sur elle et sur ce conseil qu'elle m'avait donné des années auparavant. Notre Dame de Paris.

Ca a été notre secret, ces trois mois au plus mal à cause de la drogue dure j'ai tâché de les effacer. J'ai repris mon poste de professeur. Mais, les regards de papa en disaient long. Mais je m'en fichais, j'avais trouvé un nouveau but. Aider les autres. « C'est pas possible  » il y a quatre mois la lettre est arrivée. L'école, l'académie que papa a aidé à monter voulait de moi. MOI! Comme professeur de littérature! C'était pas possible, non ! Impossible! Hé bien apparemment ... si!


BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA

_________________
I can't get you off of my mind
When I see you dance with another when you put your hands on another I can't bring myself not to bother When I see you dance with another, come on! When I see you walk with another When I see you talk to another I got no choice but to go undercover When I see you dance with another
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
BONNE ENTENTE | je suis mutant et je n'ai aucun souci avec les autres mutants

inscrit(e) le :
13/06/2016
message(s) posté(s) :
93


MessageSujet: Re: (DC) let your hair down Mar 19 Juil - 17:48

Annnnd I'm done!

_________________
I can't get you off of my mind
When I see you dance with another when you put your hands on another I can't bring myself not to bother When I see you dance with another, come on! When I see you walk with another When I see you talk to another I got no choice but to go undercover When I see you dance with another
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
je les calculs pas pour moi un humains peut être aussi pourris qu'un mutant et vice verca

inscrit(e) le :
11/06/2016
message(s) posté(s) :
273


MessageSujet: Re: (DC) let your hair down Mer 20 Juil - 22:51

Comme d'habitude tu fais des trucs de malade ! Ta fiche est tellement parfaite !
Angélique valide
Et voilà c'est fait, tu as réussi le test d'admission et tu es des nôtres à présent. Félicitations déjà, il faut bien le dire. Dans un premier temps, il va falloir que tu fasses les petites démarches, chiantes certes mais nécessaires : Une fois tout ça fait, vous pouvez vous occuper un peu plus en profondeur de votre personnage et donc lui créer son background un peu plus que vous l'avez déjà fait dans votre fiche de présentation : Et puis bah finalement, vous serez prêts pour  pouvoir vous amuser avec nous et faire des rps de folie à nos côtés.

BON JEU SUR LE FORUM
BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA

_________________

Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.©️ signature by anaëlle.
Just give me the greenlight
so tell me right now you want me right now
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: (DC) let your hair down

Revenir en haut Aller en bas
 

(DC) let your hair down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Carte d'identité :: Fiches validées-
Sauter vers: