AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nathan ♣ I don't need this life, I just need...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
Je suis chez moi à Fleur de Lys, cela répond peut-être à la question..?

inscrit(e) le :
04/08/2016
message(s) posté(s) :
87


MessageSujet: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 20:51



Nathan Julien Bradshawe
Brett Dalton| Sun |   pv


nom(s) et prénom(s) Bradshawe Nathan Julien surnom(s) Nate – Nat – Bradshawe  date et lieu de naissance 23 mai 1983 à Versailles – France  âge 33 ans origine(s) Français par sa mère – Américain par son père race Mutant métier/études Ancien militaire puis agent du FBI durant son passage aux USA, il est revenu en France, et désormais il est professeur de défense à Fleur de Lys orientation sexuelle Hétérosexuel, il a du mal à résister à la gente féminine statut Célibataire pouvoir(s) Capacité à détecter et à manipuler l’état émotionnel des êtres dotés d’une conscience qui se trouvent près de lui. les mutants et moi Il est mutant et il a décidé d’enseigner à Fleur de Lys. Autant dire qu’il est là pour aider les mutants même si ses méthodes et son état d’esprit sont un peu particuliers.

Dragueur invétéré ayant parfois du mal à se contrôler, c’est ce qui reflète la personnalité de Nathan en surface. ♣ Il n’est pas qu’une belle gueule avec des abdos doué pour le combat, il parle couramment l’anglais, le français et l’espagnol. ♣ Seuls quelques rares élus comme par exemple Dimitry et Cal connaissent sa vraie personnalité, quand quelqu’un est proche de l’atteindre, il n’hésite pas à user de son pouvoir pour rectifier le tir et le renvoyer vers la surface. ♣ Nate a très mal vécu le rejet de ses parents. Depuis cette époque, une grande colère le ronge à l’intérieur et c’est celle-ci qui éclate quand il perd le contrôle. ♣ Il a quitté Fleur de Lys assez tôt, sans avoir résolu son problème de colère. Peut-être que s’il était resté plus longtemps, il n’aurait pas été si violent lors de son passage dans l’armée puis le FBI, et ne se serait pas fait virer. ♣ Depuis son retour en France, il commence très lentement à se calmer, obligé vu son poste dans l’école, cependant un rien peut le faire déraper. ♣ Nate ne veut plus rien avoir à faire avec sa famille proche ou lointaine depuis son adolescence, il se considère comme orphelin. ♣ Ses cours sont durs, il considère qu’il n’est pas là pour s’amuser ni pour plaisanter. Cela ne l’empêche pas de faire preuve de pointes d’humour assez particulier qui ne fait pas l’unanimité parmi les élèves. ♣ Sans doute des rumeurs courent car il s’est rapproché d’une élève, Amélia Rose. Cela n’a rien de physique, il trouve son pouvoir fascinant et ne cherche qu’à l’aider. Sauf que sa réputation le précède et on pense – notamment Amélia – qu’il cherche à l’avoir dans son lit. ♣ Depuis quelques temps, il est le client régulier d’un bar. Il ne s’y rend pas pour y prendre des cuites mais pour voir Angélique Duvalley, l’une des serveuses. Quelque chose l’attire chez elle et ce n’est pas seulement son manque de sensibilité et la colère intérieure qui anime la jeune femme, qui renvoient à Nate comme son reflet dans un miroir.  




ton pseudo

BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA

_________________
You're like a drug that's killing me
So if I run it's not enough, you're still in my head forever stuck. So you can do what you wanna do, I love your lies I'll eat 'em up.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
Je suis chez moi à Fleur de Lys, cela répond peut-être à la question..?

inscrit(e) le :
04/08/2016
message(s) posté(s) :
87


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 20:52



The story of my life
Wherever you are…

« Je vais vous emmener en cour martial Bradshawe ! Vous m’entendez ?! Cour martial ! Vous avez dépassé toutes les limites ! Et si elle ne s’en sort pas, comptez sur moi pour non seulement vous rayez du FBI mais également vous poursuivre pour homicide involontaire ! Je vais vous… ! »

Trois coups distincts retentissent contre la porte, venant interrompre le directeur du FBI. Je ne cille pas, ne bougeant pas non plus d’un millimètre du fauteuil sur lequel je suis installé. Le directeur me regarde d’un air menaçant, l’air de me dire qu’il n’en a pas terminé avec mon cas et que, bien au contraire, cela ne fait que commencer. Je ne cherche pas à lui rendre son regard d’abruti, mes prunelles fixent un point dans le vide, derrière une vitre n’offrant que des buildings à perte de vue pour seul paysage.

Une fois de plus, je ne me suis pas contrôlé. Une fois de trop. Contrairement à toutes les précédentes, je ne vais rien faire. Je ne vais pas utiliser mon pouvoir pour retourner la situation en ma faveur. Je ne vais pas détourner les émotions du directeur pour passer au travers les mailles du filet. Mon regard ne voit pas les buildings ni les nuages dans le ciel. Un voile l’obscurcit. Il est rouge, un voile de sang. Je la vois, baignant dans une mare de sang et moi, sur les genoux à ses côtés, tentant d’interrompre l’hémorragie. Heather…


Le bruit de la machine est régulier. Bip… Bip… La chambre est plongée dans la pénombre. Ma main s’avance contre le drap, venant recouvrir la main perfusée. « Je suis tellement désolé Heather… » Ma voix est basse tant elle est honteuse. Je ne sais pas si elle m’entend. L’infirmière m’a dit que les médecins l’ont plongé dans un coma artificiel après l’opération car ils craignaient qu’elle ne tienne pas le coup. C’est mal la connaître, Heather est une battante. Elle est l’un des meilleurs agents du FBI que je connaisse. Et elle ne remarchera plus. Par ma faute… Mes doigts pressent brièvement les siens puis je me lève et quitte la pièce, incapable de poser une dernière fois mon regard sur ma collègue et amie.


« Agent Bradshawe, vous avez franchi toutes les limites qu’un représentant de la loi ne doit pas dépasser. La cour ici présente s’est prononcée pour votre sanction. Vous avez de la chance, votre collègue s’est réveillée ce matin et nous a donné des informations venant radoucir votre sanction. Vous êtes renvoyé agent Bradshawe, sans honneur, sans rien. Vous retournez à la vie civile et estimez-vous heureux que nous n’allions pas plus loin. »

J’entends à peine la sentence qui résonne dans ma tête. Mon renvoi est secondaire. Heather s’est réveillée, c’est tout ce que je retiens. Voilà qui doit alléger le poids qui pèse sur mon cœur, pourtant rien ne se passe et la culpabilité reste toujours aussi présente. La salle dans laquelle vient d’avoir lieu mon audience se vide, je suis comme un automate au milieu de celle-ci. Une main se pose brièvement sur mon épaule. Il me semble entendre un « désolé vieux », mais c’est peut-être un tour que mon esprit me joue.

Je finis par sortir à mon tour pour me diriger vers une machine à café. Le temps qu’il coule dans le gobelet, je sors mon téléphone. Le nom d’Heather apparait sur l’écran quand mes contacts défilent sous mes yeux. J’hésite un instant, sans jamais appuyer dessus. Mon doigt fait remonter la liste, un autre prénom apparait. J’hésite encore un moment puis me décide à appuyer dessus pour lancer l’appel. Le bip est long à venir, le destinataire est à des milliers de kilomètres de l’endroit où je me situe. Puis enfin il vient. Un bip… Puis un second… Au bout du troisième, je comprends que la personne vient de décrocher. Je n’ai pas fait attention à l’heure. On doit être au beau milieu de la nuit sur Paris. « Dimitry… Je rentre… »


« Non mais sérieusement, vous pensez que vous êtes où là ? Plus ferme les coups. Arrêtez de faire des cadeaux à votre adversaire car le monde ne vous en fera pas ! » Un coup un peu plus ferme que les précédents vient se loger sur une des pattes d’ours que je tiens. Voilà qui m’amène un très mince sourire. La leçon va peut-être rentrer dans le crâne de ces élèves un jour.

Voici quelques mois à présent que je suis de retour à Fleur de Lys. Les fondateurs ont accepté mon retour. Ce poste de professeur de défense, je ne sais même pas pourquoi je l’ai accepté. Je suis trop violent, j’ai trop de rage en moi. Je risque de déborder à un moment ou un autre, je le sais et ils le savent également. C’est peut-être une thérapie du mal par le mal qu’ils m’ont imposé. Sur le court terme, cela semble fonctionner. J’ai l’impression d’être moins torturé que je ne l’étais aux Etats-Unis. C’est peut-être grâce également à Dimitry. Cela me fait du bien de le revoir, de pouvoir discuter avec lui, comme avant. Et puis, il y a Cal. Je n’ai jamais été le meilleur de ses élèves mais à présent que nous sommes collègues, notre relation a changé. Je le respecte toujours autant que par le passé mais cette fois, je ne cherche pas à l’affronter. Nos rapports ne sont plus houleux comme ils l’ont pu être.

« Le cours est terminé pour aujourd’hui. Tentez d’être un peu meilleur au prochain, surtout vous messieurs, car si vous êtes pareils au pieux, je plains les demoiselles qui sont avec vous. » Les réactions sont diverses. Quelques rires, mais également des regards noirs. Je ne m’en soucie pas, et abandonne les élèves là, ayant mieux à faire ailleurs.


Mes doigts font tourner sur lui-même le verre de whisky qu’ils tiennent. Une musique d’ambiance résonne dans le bar mais je n’y fais guère attention. Mon regard cherche quelqu’un qui ne semble pas être là. Me suis-je trompé dans le jour ? Je suis pourtant persuadé qu’elle est censée être présente ce soir mais depuis que je suis arrivé, je n’ai pas eu le plaisir de poser mes prunelles sur sa silhouette. Depuis le temps que je suis là, installé à ma table, j’aurais eu le loisir de vider plusieurs verres et d’être à moitié saoul, voire même complètement. C’est pourtant le premier que j’ai toujours, à peine entamé.

Je m’étonne moi-même de la patience dont je fais preuve. En temps normal, voilà bien longtemps que je serais passé à autre chose. Il y a même une blonde au bar, qui me jette des coups d’œil. Plusieurs fois j’ai croisé son regard. J’y ai lu l’invitation de la rejoindre. Je devrais me laisser tenter. C’est un coup facile, et vu comme elle me dévore, nous serions à peine sortis du bar que nous pourrions nous adonner à assouvir nos besoins non loin du lieu, dans un coin plongé dans la pénombre de la nuit. Je croise un nouveau regard de la blonde. Vas-y Nate, c’est une voie royale pour toi. Mais une silhouette entre dans mon champ de vision, venant balayer la blonde au corps de mannequin. « Angélique… » Enfin, nous allons pouvoir reprendre où nous en étions restés lors de notre dernière rencontre. Elle me donne du fil à retordre, mais je ne renonce pas. Pourquoi ? Car quelque chose d’inexplicable m’attire vers elle et que j’ai l’impression d’avoir mon reflet dans le miroir quand je perçois toute la colère qui l’habite et qui vient faire écho à celle que j’enfouis à l’intérieur.    

BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA

_________________
You're like a drug that's killing me
So if I run it's not enough, you're still in my head forever stuck. So you can do what you wanna do, I love your lies I'll eat 'em up.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



inscrit(e) le :
29/07/2016
message(s) posté(s) :
39


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 20:53

Bienvenue ! hkkk
Bon courage pour ta fiche crazy
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
je les calculs pas pour moi un humains peut être aussi pourris qu'un mutant et vice verca

inscrit(e) le :
11/06/2016
message(s) posté(s) :
273


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 20:58

OMG OMG OMG OMG :s'évanouir: je t'attendais comme le portugal attendais la coupe DE l'euro ! HAAAAAAAAAAAA JE T'AIME C'EST OFFICIEL même si tu couche avec ma sœur mdr
Si tu as besoin de quoique ce soit hésité pas mes bras sont ouvert ma boîte à mp aussi crazy hkkk fuhriufhmreoij dfghjk dfghjklm ertghj

_________________

Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.©️ signature by anaëlle.
Just give me the greenlight
so tell me right now you want me right now
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
Je suis chez moi à Fleur de Lys, cela répond peut-être à la question..?

inscrit(e) le :
04/08/2016
message(s) posté(s) :
87


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 21:15

Merci :)

Ne reste pas trop longtemps évanouie Angélique sinon je vais venir te réveiller..

_________________
You're like a drug that's killing me
So if I run it's not enough, you're still in my head forever stuck. So you can do what you wanna do, I love your lies I'll eat 'em up.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
je les calculs pas pour moi un humains peut être aussi pourris qu'un mutant et vice verca

inscrit(e) le :
11/06/2016
message(s) posté(s) :
273


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 21:16

Viens mon Nathan viens

_________________

Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.©️ signature by anaëlle.
Just give me the greenlight
so tell me right now you want me right now
Revenir en haut Aller en bas


avatar


may be a mutant
be careful



moi et les mutants :
je les calculs pas pour moi un humains peut être aussi pourris qu'un mutant et vice verca

inscrit(e) le :
11/06/2016
message(s) posté(s) :
273


MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need... Jeu 4 Aoû - 23:33

que dire ? que dire ? J'adore ta façon d'écrire tu as décris Nathan exactement de la façon don je l'imaginais en créant le post vacant. Tu es donc officiellement des nôtres merci encore de l'avoir pris je suis heureuse manque plus que la soeur puis ça va saigner hahahaha dfghjklm dfghjklm dfghjklm dfghjklm ertghj ertghj ertghj
Angélique valide
Et voilà c'est fait, tu as réussi le test d'admission et tu es des nôtres à présent. Félicitations déjà, il faut bien le dire. Dans un premier temps, il va falloir que tu fasses les petites démarches, chiantes certes mais nécessaires : Une fois tout ça fait, vous pouvez vous occuper un peu plus en profondeur de votre personnage et donc lui créer son background un peu plus que vous l'avez déjà fait dans votre fiche de présentation : Et puis bah finalement, vous serez prêts pour pouvoir vous amuser avec nous et faire des rps de folie à nos côtés.

BON JEU SUR LE FORUM
BY KUSUMITAGRAPH' | LORELEI SEBASTO CHA




_________________

Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.©️ signature by anaëlle.
Just give me the greenlight
so tell me right now you want me right now
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

may be a mutant
be careful




MessageSujet: Re: Nathan ♣ I don't need this life, I just need...

Revenir en haut Aller en bas
 

Nathan ♣ I don't need this life, I just need...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Carte d'identité :: Fiches validées-
Sauter vers: